Moment de plénitude

Moment de plénitude

La nuit m’enveloppe toute entière et mes sens sont en éveil dans la douceur nocturne.
L’air annonce l’orage naissant.
Je me sens à l’abri sous les nuages, sombres et lourds de craquements à venir, qu’éclairent les réverbèrent de la rue.
Les branches des arbres s’agitent au rythme du vent et secouent leurs feuilles dans un bruissement rassurant.
Un moment de grâce s’empare de moi. Il y a longtemps que je ne l’avais plus ressenti.

 

… La nuit m’enveloppe toute entière. Je me laisse aller. Mon esprit quitte mon corps et s’envole si haut, si loin, que j’en oublie que j’existe.
L’espace d’un instant, sensation d’éternité, le monde m’est apparu de toute beauté, d’une pureté absolue et d’une simplicité sans pareil.

… La nuit m’enveloppe toute entière et me murmure la promesse que demain sera tout aussi bon que cette nuit.
Ce lendemain qui me rapproche un peu plus des racines de ces arbres.
Tout est si tranquille…

 

… La nuit m’a enveloppée toute entière avant mon retour dans ces vêtements de chair.
Effet de pesanteur, de voile terne devant les yeux, de parasites plein la tête.   Je me suis aussitôt demandé pourquoi la vie était si dure et si noire.

J’ai suivi du regard un oiseau affolé. Lui aussi savait que l’orage approchait mais il semblait perdu, désorienté.

Pour un oiseau, combien d’hommes ?…

© Eté 2009 – Coryne Vezien

 

As-tu déjà ressenti ça, un jour, toi aussi ?

 

 

 

 

 

2+

6 commentaires / Quel est ton avis sur cet article ?

  1. Je trouve que ces textes ont vraiment leur place sur ton blog maintenant. Bravo pour pour ces petits instants de grâce

    1. J’ai vraiment vécu ce moment. J’en vis beaucoup des moments comme celui-là. Je ne médite pas spécialement pour entrer dans cet état. Quand j’ai eu fini de “le vivre” je me suis ruée sur mon cahier pour l’écrire. Pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? Aucune idée.

La parole est à toi :)

%d blogueurs aiment cette page :