Insomnie et gros délire au Frog

 Insomnie et gros délire au Frog

Cette nuit impossible de trouver le sommeil et je ne sais pas pourquoi j’ai repensé à mes sorties au Frog dans Bercy Village.
Toujours bondé à craquer, la zic à donf, limite si on s’entendait penser. J’adorais fréquenter ce pub.

Voilà, ça c’est le décors, maintenant passons à l’étape délire alors que j’attendais de plonger dans les bras de Morphée (et là j’me dis qu’j’aurais mieux fait d’pas l’attendre c’t’andouille !) :

D’un coup d’un seul me revoilà là-bas. Et j’ai osé pensé : « C’est grave bruyant ici ! La musique est trop forte, le brouhaha est étourdissant, tout le monde est obligé de beugler pour se faire entendre de son voisin ! »

Et hop, aussitôt pensé, aussitôt le pub se vide de ses occupants et de sa musique.
Soulagement mais pas complètement cependant parce que tout se déconcrétisait : le bar, le village, tout…
Et là, stupeur, plus rien. Mais rien de rien.
Je me retrouve assise sur un cailloux à chercher du regard autre chose que cet horizon super flippant qui n’est autre que le néant.
Et re hop, tout se remet en place : le village, le bar, la zic et les pochtrons gens.

Cette fois je regarde complètement étourdie, ce tout qui remplace ce rien que je viens de vivre.
En même temps que je savourais ce tout, je me disais : Finalement, j’aime les gens, la zic à donf parce que tous, nous avons notre place. Sans tous ces autres autours, il n’y a rien. Plus rien.
Et cette solitude que rien ne peut déranger est, pour moi, la plus effrayante qui soit.

© Coryne Vezien 19/11/2008 (texte d’un autre temps que j’avais publié sur « le blog d’une rêveuse » que j’ai fermé y’a pas loin d’une décennie.)

Ps : Notes quand même que j’aime le silence et la solitude dès lors que j’en ai fait le choix, c’est-à-dire souvent.
Pps : Je suis pas contre une p’tite bière (brune) et/ou une Piña Colada entre potes non plus. Pour une fois que je t’abreuve pas de café ! lol

Casatschok ou gros délire perso

Casatschok ou gros délire perso

Le we dernier a été plutôt agité et j’avais besoin de rire aux éclats.

La synchronicité aidant j’ai trouvé mon bonheur. J’ai pas pu m’empêcher de vous en faire profiter.

Bon c’est pas de la grande qualité d’image et mon montage est à revoir mais je l’ai fait dans la bonne humeur alors merci pour ton indulgence.

 

 

Ok c’est nul ! Mais qu’est-ce que j’ai ri quand j’ai vu la vidéo et que l’idée m’est venue.

Petite reprise facebook

Petite reprise facebook

 

 

 

 

 

Oui ça circule sur Facebook mais j’ai tellement ri quand je l’ai vu qu’inévitablement fallait que je l’ai sous le coude.

Ce qu’il y a de bien aussi c’est que je me reconnais pas du tout dans le genre 2ème effet kiss cool

 

Non mais rassures-toi, j’en suis pas à me balancer le contenu de mon assiette dans la trogne. Je suis tellement à côté de la plaque que je remarque même pas le gus qui joue avec ses cacahuètes (apéritives qu’on soit bien d’accord !!!)

 

Les rois de la suède

Les rois de la suède

 
 
 
 
Les rois de la suède sont encore une grande découverte (2008) Nolife.

Là je place « les chanteurs qui dérangent » parce que c’est bon de pas se prendre au sérieux !

Ça loupe pas, je me bidonne à chaque fois ! Et pourtant, si t’écoute bien les paroles c’est un tantinet engagé. Un tantinet hein !

 

 

Si t’es observateur, observatrice tu n’auras pas manqué les guests (invités en français mais il parait que ça claque quand tu mets deux ou trois mots anglais alors je me la joue un peu pour le fun)

Si t’as reconnu personne je vais t’aider un peu :

  • les rois de la suède facilement reconnaissable coiffés de leur couronne
  • la chanson du dimanche, enfin les chanteurs de la chanson du dimanche (ha bah oui faut suivre aussi)
  • Didier Super
  • Christophe Alévêque
  • Didier Wampas

Tu peux découvrir d’autres délires des rois de la suède ici bien qu’il ne soit pas exclus que par la suite j’en ajoute 😀

« S’il fallait que j’invente un mot pour dire combien je dérange vraiment, ce serait la déranjection« 

Allez ! avoues que toi aussi tu t’es marré(e).