Jethro Tull – Bourée

Jethro Tull – Bourée

Jethro Tull n’est pas de toute jeunesse (1969) et pourtant je l’ai découvert cette semaine. Comme quoi il n’est jamais trop tard pour apprendre, repérer et s’enrichir 🙂

Au départ c’est la curiosité qui l’a emporté sur mon clic. Puis, dès les premières notes, j’ai été plus qu’emballée, j’ai carrément plané !
Mais tout m’a embarqué en vrai. La musique bien sûr mais les tenus vestimentaires (la version « lutin » du flûtiste en particulier), les couleurs, tout !!!

Révélation : Je suis une hippie dans l’âme. Ha bah oui c’est vrai que je suis une peace and love, tout est cohérent finalement.

Je te laisse écouter, tu me dis ce que tu en penses ok !?

 

C’est tripant non ? Personnellement, quand j’écoute ce morceau, je m’imagine petit faon sautillant dans une clairière avec une pâquerette entre les babines. C’est trop mimi !

 

<== Clique sur l’image si tu veux te l’écouter en boucle chez toi ou dans ta voiture ou dans tes écouteurs pour tes séances jogging ou partout où tu le voudras…

 

 

 

 

ENYA – Boadicea

ENYA – Boadicea

Cette semaine à l’écoute je te propose Enya et son titre Boadicea.

J’ai découvert ce morceau en 1996, oui tu as bien lu 1996.

Déjà grande fan de Stephen King c’est en regardant le film La nuit déchirée – dont le scénario est écrit par le Maître lui-même et basé sur une de ses nouvelles non publiée – que j’ai entendu les premières notes de cette musique (elle est à la toute fin du film et accompagne d’ailleurs le générique). Elle m’a bouleversée pour ne pas dire qu’elle m’a pris les tripes.

Je l’écoute de temps en temps. J’aime son côté apaisant. J’aime l’effet inspirant qu’elle me procure aussi.

 

Est-ce qu’elle te donne la chaire de poule à toi aussi ?


 

Le film la musique

 

Tu peux te procurer l’un ou l’autre ou les deux en cliquant sur les images

 

 

Barbara weldens – Du pain pour les réveille-matin

Barbara weldens – Du pain pour les réveille-matin

Quel talent. Fabuleuse découverte. Tardive hélas, même s’il n’est jamais trop tard.

 

 

 

INFO EUROPE 1

La jeune chanteuse Barbara Weldens a succombé mercredi soir alors qu’elle se produisait en public. L’artiste française de 35 ans donnait un concert dans l’église des cordeliers à Gourdon, dans le Lot, dans le cadre du Festival Léo Ferré. Selon les informations recueillies par Europe 1, elle se serait soudainement électrocutée, dans des conditions que l’enquête devra établir.

 

 

Je dédie cette chanson à chacun de mes enfants. Putain, vous me manquez !!!

 

 

 

Pub Francaise des Jeux – Dédé

Pub Francaise des Jeux – Dédé

En plus du souvenir où je me bidonnais comme une madeleine dès que je voyais cette pub, je voudrais attirer ton attention sur l’effet comique qui ,en gros, te dis : « si t’as rien compris t’es vraiment un pignouf, tête de cochon ! »

C’est typiquement le genre de choses que j’aimerais savoir écrire (pas dire que t’es une tête de cochon hein qu’on soit bien d’accord). Faire passer mon message en quelques lignes et si possible dans l’humour ou tout autre émotion. Clair, rapide, simple même si la simplicité n’est pas roi en mon royaume…

 

« Pôv bête. »

Publicité de l’Humanité : Merci Patron !

Publicité de l’Humanité : Merci Patron !

Quand les images en disent plus long que des mots.

Cette publicité du journal l’Humanité est passée à la télé en 2003 ou 2004.
Assez peu diffusée, il faut bien le reconnaître, puisque en tout et pour tout je l’ai vu deux fois.
Tu m’étonnes ! Les chaînes privées ont dû se faire taper sur les doigts. Pourtant, elle m’a suffisamment marquée pour qu’aujourd’hui, en 2017, je m’en souvienne encore.

Voyons voir ce que tu en penses…

Alors ? Les choses ont changé depuis tout ce temps ?

Il y a dans cette publicité assez d’images éloquentes pour écrire des textes. Même plus besoin de regarder les infos, tout est là.

Révolutionnaire ? Rebelle ? Humaniste ? Moi ???? Meuh nan !!!

 

 

Freestyle – Taalbi Brothers

Freestyle – Taalbi Brothers

Il faut que tu saches que quand j’aime, j’aime ! C’est valable pour tout.

Pourquoi je te raconte ça ? Tout simplement parce que je suis très sensible aux sons et aux couleurs (bon ici les couleurs ou les images n’ont rien à faire).
Tout ça pour t’expliquer que, pendant que je regardais d’un œil distrait l’épisode je sais plus combien de la saison 3 de Breaking Bad j’ai entendu cette musique. Et là, j’ai aussitôt relevé le nez de ce que je faisais et j’ai sauté sur mon clavier pour connaître le nom de l’auteur et le titre. Ça m’a demandé d’être persévérante mais, comme tu dois le savoir maintenant, quand j’ai quelque chose dans la tête c’est foutue ! je suis têtue et déterminée.

J’imagine qu’elle doit être archiconnue aujourd’hui, possiblement partagée moult fois sur facebook et son acolyte twitter pour ne citer qu’eux. Très sincèrement je n’en sais rien mais j’ai envie de me faire plaisir en te faisant plaisir.

C’est parti pour un petit moment de pur bonheur et vive la guitare !

Pour info cette musique est jouée par deux frères, alors âgés de 13 et 15 ans, complètement habités par ce qu’ils jouent.
C’est pas la peine de m’envoyer des cornichons frits si tu le savais déjà 🙂