Créés de toutes pièces,
nos échanges me plaisent bien.
Souhaiterais-tu que ça cesse,
ou attends-tu le prochain ?

De mon délire, nul ne sait.
Même à tes yeux je me tais.
Vais-je continuer à t’écrire ?
Qu’aurais-je d’autre à te dire ?

Je tue il paraît-il,
Selon toi, qu’en est-il ?
Si c’est coïncidences
C’est seule que j’avance.

© 2017 – Coryne Vezien

 

Share Button
1+
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •